Comptoir des ombres

"Pendant des années, la peur ne lâche rien. Elle creuse, se déplace, longe les zones floues de l’intelligence. Elle plonge ses mains dans le grand sac de l’enfance. Touche de la boue, des copeaux frais, de la cire fondue.
Elle travaille en intérieur. Elle bouge en son ventre. Elle apprécie surtout l’obscurité lente des débuts de nuit.
Le soir, si le père, parti pêcher, ne rentre pas, c’est parce qu’il est tombé dans la rivière. L’image s’incruste. Les bottes se remplissent d’eau. Le père lève les bras, s’accroche aux branches, se débat puis coule à pic. La scène a lieu face au moulin de La Roche, là où le lit envasé de la rivière grince à environ huit mètres sous la surface ridée de l’eau.
Il a la gorge nouée. Regarde sa mère. Puis ses frères, ses sœurs. Pas un ne semble s’alarmer. Lui seul sait… Ces certitudes douloureuses passent en boucle dans sa tête. Elles ne s’arrêtent qu’au moment où il entend la porte s’ouvrir et claquer, laissant passer le pêcheur au visage écarlate qui, tout sourire, ruisselant et bien vivant, lance sur la table un torchon tâché de fougères, d’écailles et de sang au creux duquel reposent quatre truites arc-en-ciel sorties, annonce-t-il, de l’immense trou noir qui brille sous la lune en formant bief à hauteur du moulin de La Roche."

Jacques Josse : Comptoir des ombres (extraits), éditions Les Hauts-Fonds.

 
« Les personnages qui habitent les récits de Jacques Josse sont des ombres chinoises. Le narrateur ne décline aucun des ressorts psychologiques ou des intrigues exotiques qui font une littérature de tête de gondole. Ces habitants-là cheminent au fil des pages, se donnent de profil dans la bruine, la brume, sous l'énervement des vents d'ouest et dans le grondement de la mer proche. Une rudesse, quelque chose de désert, d'abandonné les accompagnent. (...) La mémoire courte et la longue, celle des temps révolus, s’emmêlent. »
                                                               Michel Dugué (extrait de la préface)

                                                              
"Comptoir des ombres est un ensemble de textes en prose où l'on retrouve, à travers portraits, évocations et scènes saisies sur le vif ou réactivées par la mémoire, tous ces gens de l'ombre que l'auteur suit pas à pas depuis des années. Il y a là des irréguliers, des poètes oubliés, des porteurs de mémoire, des déclassés, des êtres souvent invisibles arpentant des paysages qui se prolongent parfois bien au-delà de la ligne d'horizon." (Présentation du livre)

Préface de Michel Dugué
Illustrations de Michel Thamin

Comptoir des ombres : 108 pages, 17 €. N° ISBN : 978-2-919171-17-0

L'ouvrage, qui vient de paraître, peut être commandé aux éditions Les Hauts-Fonds, 22 rue Kerivin 29200 Brest 

Note de lecture de Dominique Dussidour et Laurent Grisel sur remue.net
Note de lecture de Pierre Tanguy pour Bretagne actuelle
Note de lecture de Jean-Claude Leroy sur le site Médiapart  
Note de lecture de Fabien Ribery sur son blog L'intervalle
Note de lecture de Jacques Morin sur le site Texture  
Note de lecture d'Alain Roussel sur En attendant Nadeau 
Note de lecture de Thierry Guichard dans Le Matricule des anges








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire