dimanche 13 octobre 2019

John Giorno

 John Giorno est mort hier 12 octobre. Il aurait eu 83 ans en décembre. En 2005, il avait participé au festival "Les bruits du monde" organisé par la Maison de la poésie de Rennes. Ce fut une rencontre inoubliable.

"Livide, je lis vite. Présente brièvement John Giorno. Poète. Acteur (dormeur) chez Warhol. 69 ans. Fan des rues, des hôtels. Vient directement de New York. Une minute plus tard, il est sur scène. Debout, en jeans et tee-shirt, souffle soutenu, corps chargé de grande énergie, chaloupant sur les planches étroites d’une péniche amarrée près du canal Saint Martin, il dit, scande, malaxe, martèle des textes qui oscillent entre chroniques et bribes récentes.
Il débute par un extrait de La Sagesse des sorcières, son dernier livre. Texte central et précis, titré La mort de William Burroughs.

« William mourut le 2 août 1997, un samedi à 6h30 dans l’après-midi, de complications dues à une attaque cardiaque massive qu’il avait subie la veille. Il avait quatre-vingt-trois ans.
J’étais avec William Burroughs quand il mourut et ce fut l’un des meilleurs moments que j’ai passés avec lui. »


Par son rythme, le tempo qu’il impose à ses textes, Giorno ressemble à un jazzman officiant sans autre instrument que sa voix. Le voir, l’écouter interpréter ses poèmes en public prend des allures de rencontre physique. Celle-ci dure une bonne heure. Il termine en sueur et vanné mais tout heureux (grand sourire aux lèvres) d’avoir pu inviter Burroughs à l’accompagner pour une virée post-mortem à la Villa Beauséjour. "

(Canal Saint Martin / octobre 2005) Extraits de Terminus Rennes, éditions Apogée.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire